INTERNATIONAL MILITARY MUSIC SOCIETY

Branche française

Slide Down Menu HTML Css3Menu.com

                                                                    


                                  COMMANDEMENT DES MUSIQUES DE L'ARMÉE DE TERRE


Le Commandement des Musiques de l'Armée de Terre (CMAT) est un organisme de l'armée de Terre de gestion du personnel du domaine Musique, des prestations, d’instruction, et de conservation du patrimoine musical.
Il est chargé, sous la responsabilité de son chef de corps : 
- de la mise en œuvre et de l’emploi des musiques (cérémonies militaires, concerts, festivals…)

- de la formation métier du pe
rsonnel appartenant au domaine de spécialité.
- de l'administration, de la gestion et du fonctionnement des formations musicales rattachées.
- du soutien spécifique des musiques de l’armée de Terre, l’administration générale et le soutien commun.

Les formations musicales: 
- la Musique des Troupes de Marine stationnée à Versailles
- la Musique de l'Infanterie stationnée à Lille.
- la Musique des Transmissions stationnée à Rennes.
- la Musique des Parachutistes stationnée à Toulouse.
- la Musique de l'Artillerie stationnée à Lyon.
- la Musique de l'Arme Blindée Cavalerie stationnée à Metz.
- la Musique de la Légion Étrangère stationnée à Aubagne
- les Fanfares.

Le colonel Brosseau est le chef de corps de cet organisme



Les premières musiques militaires furent créées à la Renaissance et connurent une certaine évolution jusqu’à la révolution française.

En 1789, le capitaine Bernard SARETTE, de la Garde Nationale forme avec quarante-cinq instrumentistes des gardes françaises, le premier noyau de la musique de la Garde Nationale. Cette formation organisée en 1831, devait devenir l’actuelle Garde républicaine.

En 1792, fut créée l’École de Musique de la Garde. Elle devait former les musiciens des quatorze corps d’armée et devint en 1795, le Conservatoire National de Musique de Paris.

En 1836, un “gymnase militaire” fut créé pour remplacer le Conservatoire National qui ne formait plus que des artistes civils.
Le second empire (1852-1870) supprima en 1856 le gymnase militaire pour le remplacer par six classes au Conservatoire National. Ces classes furent supprimées en 1870.
En 1930, à Courbevoie, le chef de la musique du 5ème régiment d’infanterie reçoit la charge de constituer une école en vue de préparer les concours de sous-chef de musique. Cette école devait être dissoute neuf ans plus tard.

Le 1er mars 1965, un centre de formation et de perfectionnement des sous-officiers musiciens de l’Armée de Terre (CFPSOMAT) est créé afin de revaloriser l’encadrement des formations musicales.
Stationné à Rueil-Malmaison, il a pour directeurs successifs :

BOURDON André (1965-1967)
GULLY Paul (1967-1968)
DROQUE Henry (1968-1974)
CASTELLA Jacques (1974-1978)

Le 2 juin 1978, la décision ministérielle numéro 19 406, transforme l’ancien CFPSOMAT en Conservatoire Militaire de Musique de l’Armée de Terre.
En plus de ses missions de formations des personnels musiciens, son directeur est nommé conseiller technique du Chef d’État Major de l’ Armée de Terre (CEMAT).

Il a pour directeurs successifs :

CASTELLA Jacques (1978-1980)
GULLY Paul (1980-1982)
CHOPIN Michel (1982-1993)
RAUCOULES Armand (1993-2001)
BAILLEUL François-Xavier (2001-2009)
SORLIN Jean-Michel (2009-2016)
Adhésion | Calendrier | Contact | Recrutement |   Liens | Armée de terre | Gendarmerie nationale | Marine nationale |
| Police nationale | Armée de l’air | Président IMMSIMMS international |