INTERNATIONAL MILITARY MUSIC SOCIETY

Branche française

Slide Down Menu HTML Css3Menu.com

La Musique de la Garde républicaine

L' origine de la batterie-fanfare, devenue musique de la Garde républicaine en 1993, remonte à la création par décret du Premier Consul en date du 4 octobre 1802, des tambours de la garde.
Ces tambours ne font pas oublier les bandes de fifres et de tambourins du XVIIIe siècle mais le bruit cadencé du pas des glorieux grognards de l'Empire se mêlant à leur roulement grave et majestueux estompe le souvenir de ce siècle à la réputation frivole.

Répartis dans les compagnies de la garde municipale les tambours sont rassemblés selon les circonstances.
Le décret du 11 décembre 1852, créant la garde de Paris, fixe leur nombre à 48.En 1878, un arrêté ministériel supprime tous les tambours dans les corps d'infanterie et à la garde républicaine. Ils sont rétablis, en 1882, et à leur effectif sont adjoints des clairons.
En 1907, il subsiste 12 tambours et 12 clairons. En 1910, l'effectif de la batterie est porté à 48.Complétée en 1941 par des trompettes et autres instruments à vent, elle est officiellement reconnue batterie-fanfare en 1945 et devient la musique militaire officielle du chef de l'Etat.

La musique comprend deux formations :

-La batterie placée sous les ordres d'un tambour-major et comprenant 15 tambours et 20 clairons;

-L' harmonie commandée par un major et comprenant : 2 flûtes, 1 hautbois, 10 clarinettes, 2 saxo alto, 2 saxo ténor, 2 saxo baryton, 7 trompettes cornets, 3 bugles, 4 cors d'harmonie, 4 trombones, 6 saxhorns basses,contrebasse, 4 percussions.

Page Internet

Adhésion | Calendrier | Contact | Recrutement |   Liens | Armée de terre | Gendarmerie nationale | Marine nationale |
| Police nationale | Armée de l’air | Président IMMSIMMS international |